abcBurkina
Français

---

405) Le Moringa Imprimer Envoyer

Le Moringa : Un arbre qui donne la vie !

Dans l’actualité, ces jours-ci, on nous dit qu’une nouvelle crise alimentaire se prépare. Olivier de Schutter, le rapporteur spécial pour le droit à l'alimentation de l'ONU s'inquiète. Quand on lui demande : « Quelles sont les zones les plus menacées par une crise alimentaire ? », il répond : D'abord, les pays du Sahel. Ils sont généralement en situation de déficit alimentaire, car ils produisent souvent pour l'exportation et dépendent notamment du riz (importé) et du blé pour s'alimenter. Raison de plus, pour continuer notre réflexion sur l’alimentation. Aujourd’hui, je voudrais vous parler du Moringa et de ses bienfaits.

 

Moringa avec ses fruits (les gousses qui contiennent les graines) Remarquez la taille de ce Moringa Le Moringa est un petit arbre de 4 à 6 mètres de haut.

Le Moringa (nom scientifique: Moringa oleifera ; arjanayiri en jula, arzantiiga en moore, legi-lakii en fulfulde ), est une plante cultivée pour ses feuilles, qui sont consommées comme légume et qui pour certaines populations- notamment les Konso d’Ethiopie -constituent le repas de base. Mais aussi pour ses graines, qui sont mangées cuites. On affirme que les feuilles de Moringa sont le meilleur légume des pays tropicaux. Arbre idéal à planter en ville ou à la campagne. Il pousse rapidement et facilement sous des climats très différents. Il garde ses feuilles toute l’année.

Il y a des villes, comme Niamey au Niger, qui en font une grande consommation. Au Burkina Faso, malgré un réseau et quelques associations qui travaillent à sa promotion, le moringa est encore trop peu connu et trop peu répandu. Peut-être parce que les feuilles du moringa sont un aliment très apprécié du bétail, et que les arbres de moringa doivent être protégé des animaux pour se développer ou même pour survivre !

Voici, ci-dessous, ce que nous avons publié sur « cet arbre qui donne la vie », il y a déjà quelques années. Nous avons conservé son style familier.

Il a des feuilles toute l'année, et elles poussent toute l'année quand tu les coupes.
Ses feuilles sont composées de nombreuses petites feuilles (folioles) avec des petites dents sur les bords.

Plantation de Moringa. Les arbres sont taillés très courts Camion rempli de feuilles de Moringa au Niger Ses fleurs sont presque blanches.
Ses fruits ressemblent à des gousses (comme le fruit des haricots) longues de 30 à 50 cm avec 3 côtés (alors qu'une gousse n'en a que deux). Dans le fruit, il y a des graines noires, rondes, avec trois petites ailes.

Ce petit arbre aime le soleil et pousse mal quand la terre contient trop d'eau.
Les feuilles, les fleurs et les jeunes fruits se mangent comme légumes;
ils servent à faire des sauces; comme remèdes, ils servent à nettoyer les blessures,
à donner de la force aux malades et des vitamines.

Les feuilles séchées se conservent bien.
Les graines pilées et mises dans l'eau salie par la boue font tomber la boue au fond et l'eau est propre; cette façon de nettoyer l'eau sale est utilisée depuis longtemps le long du fleuve Nil.

Les graines donnent aussi une huile qui se conserve bien; cette huile sert pour la mécanique des montres et des horloges.

L'écorce, surtout quand elle est blessée, sue une gomme utilisée pour préparer des sauces.
Les racines servent à faire un remède qui "chauffe" là où tu le poses, un "cataplasme".

Cet arbre sert aussi de piquet pour porter les grillages, et, planté serré, il peut faire une haie.

A Réo, vous saurez tout sur le Moringa A Réo, vous trouverez facilement le Moringa Pour avoir cet arbre, tu peux semer ses graines; tu peux aussi planter des branches avec des bourgeons (boutures) : tu prends des branches de deux doigts de large et longues de un mètre.

Ce petit arbre peut se tailler, et il supporte bien qu'on lui enlève les feuilles.

Le moringa est tellement utile que tu le trouves souvent dans les jardins et dans les champs.
Ne vas-tu pas en mettre autour de tes champs ou près de ta maison ?

Tu peux trouver les graines de Moringa à 10 km de Koudougou, à l'entrée de la ville de Réo,
sur la droite. Une pancarte (voir la photo de gauche) t'indiquera l'emplacement.
Mais peut-être as-tu un voisin qui possède un moringa dans sa cour.
Demande-lui quelques graines.

(Cette première partie est tirée de l’almanach de l’Assistance Ecologique de l’année 1989)

Pour terminer, voici une recette pour lutter contre la malnutrition.

Tu cueilles les feuilles du Moringa et tu les fais sécher à l'ombre.
Quand les feuilles sont bien séchées, il faut les piler pour obtenir une poudre.
Ensuite, tu tamises la poudre. Tu la conserves dans un récipient qui ferme bien.

Pour préparer la sauce du riz, du couscous, du tô, tu ajoutes une ou deux cuillerées de poudre de Moringa.

Pour les bébés, il faut ajouter une cuillerée de poudre de Moringa à sa bouillie pendant la cuisson. On peut utiliser la farine de Moringa à la place d'autres feuilles. C'est très nourrissant.

Si un enfant de 1 à 3 ans consomme une cuillerée à soupe de poudre de feuilles de Moringa trois fois par jour, il bénéficie d'une bonne protection contre la malnutrition et contre certaines maladies. Il me semble que l'on devrait trouver quelques arbres de Moringa dans la cour de chaque CREN (Centre de cupération - des enfants - Nutritionnelle). Pour utiliser leurs feuilles, mais surtout pour inviter les mamans à planter ou semer quelques Moringa dans leur propre cour !

Si vous ajoutez la farine de Moringa dans toutes vos sauces, vous avez des repas riches et équilibrés.

Source : Almanach de l'Assistance Ecologique 1989 et 2001.

Koudougou, le 15 janvier 2011
Maurice Oudet
Président du SEDELAN